Crise économique

Spécial

Les banques libanaises annoncent une fermeture de trois jours pour des raisons de sécurité

Par Najia Houssari -
Spécial
Liban: levée des subventions sur le carburant, l'effondrement économique s'aggrave
Par Najia Houssari -
Exclusif
Se loger à Beyrouth, un parcours du combattant
Par Hoda Rizk -
84% des ménages libanais manquent d’argent pour couvrir les besoins fondamentaux, selon l’ONU
  • L’enquête souligne les effets dévastateurs de la crise économique sur les vies des enfants
  • 70% des ménages couvrent désormais les coûts de l’alimentation en empruntant de l’argent ou achetant de la nourriture à crédit
Par Najia Houssari ·
Pourquoi des Libanais rejoignent la vague de migrants hors du Moyen-Orient
  • L'idée de payer des passeurs qui aident les migrants à traverser la Méditerranée est de plus en plus attrayante
  • Les risques que des Syriens, des Palestiniens et des Libanais sont prêts à prendre montrent la gravité des crises qui se superposent au Liban
Par Nadia Al Faour ·
Découvrir les œuvres du Musée national de Beyrouth à la lumière de son portable
  • L’administration a modifié les horaires d’ouverture du musée, en fonction de la lumière du soleil qui éclaire ses couloirs à travers les fenêtres
  • Lors d’une réunion ministérielle, le ministre de la Culture, Mohammed Mortada, s’est plaint de ne pas pouvoir fournir les fonds alloués à l’achat de carburant en vue d’allumer les générateurs du musée
Par Najia Houssari ·
Liban: Quand un preneur d’otage symbolise la douleur provoquée par l’effondrement financier
  • Alors que le monde est ébranlé par la hausse des prix des denrées alimentaires et des carburants, les Libanais vivent depuis longtemps avec l'hyperinflation et ses conséquences
  • Les banques libanaises, autrefois accueillantes et dotées de portes vitrées tournantes, sont désormais fortifiées par du métal lourd et du fil barbelé
Par Nadia Al Faour ·
Un hold-up au cœur de Beyrouth revisite «La Casa de papel»
  • En recevant une partie de ses économies (35 000 dollars), Bassam a, dans une certaine mesure, réussi à faire plier les responsables. Les hiérarchies elles-mêmes ont cette tendance à se dissoudre à force d’être contestées
  • Considéré comme un «Robin des bois» , Bassam Cheikh Hassan sort de la banque plusieurs heures plus tard sous escorte policière, acclamé par la foule aux cris de « Bassam, tu es un héros »
Par Yara Sarkis ·
Nuit de débrouille à Lagos où «tout s'effondre»
  • Dans la mégalopole de 20 millions d'habitants, ils sont plusieurs millions à vivre de l'économie informelle, à enchaîner les «bons» jours - quand au moins, ils mangent à leur faim - et les «mauvais», plus courants - quand la nourriture vient à manquer
  • Depuis la pandémie de coronavirus, suivie de l'invasion russe en Ukraine, le coût de la vie s'envole, notamment les prix sur les marchés alimentaires
Par AFP ·
Liban: des solutions provisoires pour éviter l’effondrement
  • Des dizaines de boulangeries se retrouvent à court de pain en raison du manque de farine, désormais vendue au marché noir à des prix exorbitants
  • Le ministère de la Santé a averti les personnes qui vivent dans un périmètre de cinq cents à mille cinq cents mètres du port contre le risque d’un éventuel effondrement des silos
Par Najia Houssari ·
Inflation: la BCE prépare sa première hausse de taux depuis 2011
  • La BCE a déjà annoncé à l'avance son intention de relever ses taux
  • La seule question qui se pose est l'ampleur qu'aura ce relèvement
Par AFP ·
L'économie du Maroc tourne à sec, selon la Banque mondiale
  • La Banque mondiale explique que l'économie marocaine accusera un net ralentissement en 2022, avec un taux de croissance prévu de 1,3% en 2022, contre 7,9% en 2021
  • La sécheresse pourrait devenir un défi structurel et avoir des répercussions sérieuses sur l'économie à long terme
Par Arab News en français ·
Sri Lanka: des communautés pauvres tenaillées par la faim tandis que les prix grimpent
  • Alors que le pays connaît sa pire crise économique et une inflation galopante, les Sri Lankais achètent moins, mangent moins et travaillent moins
  • «Si nous prenons un repas, nous en sautons un autre», déclare M. Pereira devant sa modeste maison de Slave Island
Par AFP ·