La mode s'offre une bouffée d'oxygène au festival international de Hyères 

Le festival de Hyères est le plus ancien concours de mode du monde destiné aux jeunes professionnels. Par le passé, il a récompensé le Belge Anthony Vaccarello, directeur artistique de Saint Laurent, le Portugais Felipe Oliveira Baptista, qui officie chez Kenzo, ou le duo néerlandais Viktor&Rolf. (AFP).
Short Url
Publié le Jeudi 08 avril 2021

La mode s'offre une bouffée d'oxygène au festival international de Hyères 

  • C'est sur les hauteurs de la villa Noailles balayée par un mistral et devant une poignée d'invités que les organisateurs ont donné mardi soir le coup d'envoi à la 36e édition de cette manifestation qui se tiendra du 14 au 17 octobre
  • Car pour le fondateur et directeur général du festival Jean-Pierre Blanc, il était "important et évident" de préserver ce "moment privilégié" en vrai, malgré le confinement national entré en vigueur en France après la "tolérance" du week-end de Pâques

HYERES: Il a lancé plus qu'une carrière dans la mode en 35 ans et tient bon en dépit de la crise sanitaire: le festival international de Hyères, dans le sud de la France, offre une "bouffée d'oxygène" à la jeune création en plein confinement. 


C'est sur les hauteurs de la villa Noailles balayée par un mistral et devant une poignée d'invités que les organisateurs ont donné mardi soir le coup d'envoi à la 36e édition de cette manifestation qui se tiendra du 14 au 17 octobre.


Les présidents des jurys --la Britannique Louise Trotter, styliste de Lacoste (mode), le Français Christian Louboutin (accessoires) et la Française Dominique Issermann (photo)--, ainsi que dix finalistes dans chaque catégorie ont été dévoilés lors d'une cérémonie en plein air avec chansons, lecture et performances acrobatiques sur les toits de la villa.  


Car pour le fondateur et directeur général du festival Jean-Pierre Blanc, il était "important et évident" de préserver ce "moment privilégié" en vrai, malgré le confinement national entré en vigueur en France après la "tolérance" du week-end de Pâques.  


Attendre la fin du confinement mettrait "en péril le festival", déclare-t-il à l'AFP. 


"Il faut du temps aux ateliers des maisons d'art de Chanel et Hermès pour réaliser les collections à l'issue des sélections, fabriquer les pièces qui seront présentées au mois d'octobre", a-t-il expliqué à l'AFP.  

- Percée des Finlandais -
"La période qu'on traverse est sûrement la plus difficile depuis l'existence du festival. Je sens que les jeunes sont perturbés, certaines fois un peu perdus. Le festival prend une dimension encore plus forte que d'habitude", souligne-t-il.


Même si les financements privés du festival ont diminué, tous les dispositifs sont maintenus. 


"A mon niveau personnel, il est important après une longue période de voir ces jeunes et nouveaux talents, et d'autres points de vue, c'est une bouffée d'oxygène", confie à l'AFP Louise Trotter.


Aucun candidat français ne figure parmi les finalistes mode qui comptent trois Finlandais, deux Lettonnes, un Colombien, une Suisse, un Thaïlandais, un Britannique et un Taïwanais. 


Deux d'entre eux, Rukpong Raimaturapong (Thaïlande) et Mengche Chiang (Taïwan), sont pourtant formés à l'Institut français de la mode (IFM), a précisé l'institut dans un tweet. Les créations du Taïwanais ont d'ailleurs été présentées dans un film des étudiants de l'IFM qui a ouvert la dernière Fashion week à Paris en mars.  


"J'ai suivi mon instinct, j'ai choisi les stylistes qui ont leur point de vue, quelque chose de personnel à exprimer et qui étaient à une étape dans leur développement pour bénéficier du festival", déclare Louise Trotter.


Le festival de Hyères est le plus ancien concours de mode du monde destiné aux jeunes professionnels. Par le passé, il a récompensé le Belge Anthony Vaccarello, directeur artistique de Saint Laurent, le Portugais Felipe Oliveira Baptista, qui officie chez Kenzo, ou le duo néerlandais Viktor&Rolf.


Distingués en 2018, un autre duo néerlandais Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh ont été ensuite nommés à la direction artistique de la maison française Nina Ricci et présentent les collections homme de leur marque Botter à Paris.

 "Pas rasoir" 

Dans la sélection accessoires, les pièces multiplient les clins d'oeil ou les messages: des sabots entravant la démarche qui symbolisent les confinements, une bague en argent qui interpelle sur la fonte des glaces, un cabas réalisé à partir de vêtements d'enfants oubliés sur les aires de jeux ou un sac à main qui peut s'utiliser comme oreiller pour dormir dans les transports en commun. 


"Depuis le début de la pandémie, la mode a été forcée de se réinventer, de se digitaliser et de se recentrer sur des problématiques importantes qu’elle regardait de loin sans vraiment s’y attaquer comme la durabilité, l'upcycling" (transformation de vêtements usagés), explique à l'AFP Christian Louboutin. 


"Sans étonnement, ce sont des notions qui sont parties intégrantes de beaucoup de projets reçus par le Festival. On découvre à travers eux une tendance à la mode sérieuse mais pas rasoir, ni minimaliste, ni prétentieuse. C’est assez sain", conclut-il. 


Oups! LEGO confond le ramadan et l’Aïd

Un bazar du Moyen-Orient construit avec des blocs Lego. (Capture d'écran, YouTube)
Short Url
  • Bien que le mois sacré soit observé chaque année depuis plus de 14 siècles, quelques entreprises le confondent encore avec Aïd Al-Fitr
  • La plupart des commentaires sur la salutation, tout en reconnaissant l'effort déployé par LEGO, soulignent qu’il reste trente jours avant l'Aïd

LONDRES: Chaque année juste avant le début du ramadan, félicitations et salutations sont échangées en quantité industrielle avec la famille, les amis, les employés, ainsi que le grand public afin de célébrer le début du mois sacré.

Certaines entreprises profitent de cette période de célébration pour diffuser des vœux du ramadan, tout en commercialisant leurs produits.

Pourtant, et bien que le mois sacré soit observé chaque année depuis plus de quatorze siècles, quelques entreprises le confondent encore avec l'Aïd Al-Fitr, la fête qui marque la fin du ramadan.

En effet, le premier jour du mois cette année, le fabricant de jouets Lego a tweeté ce qui est probablement censé être un vœu pour le ramadan. «Faites-en une célébration inoubliable avec un jeu Lego, et préparez-vous à passer des bons moments en famille.»

Jusqu'ici tout va bien, non? Eh bien pas exactement! L'image jointe au tweet contient en effet «Eid Mubarak» au lieu de «Ramadan Kareem» d’une autre salutation traditionnelle.

Le public ne semblait pas trop perturbé par cette erreur. La plupart des commentaires sur la salutation, tout en reconnaissant l'effort déployé par Lego, soulignent qu’il reste trente jours avant l'Aïd.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Le Festival international du film du Caire se déroulera en décembre 2021

L'actrice libanaise Nour pose sur le tapis rouge lors de la cérémonie d'ouverture de la 41ᵉ édition du Festival international du film du Caire (CIFF). AFP
Short Url
  • Le CIFF est non seulement le plus ancien et plus grand festival de films annuel de la région, mais aussi le seul au Moyen-Orient et en Afrique à être accrédité au niveau international
  • L’édition 2021, qui se déroulera du 1er au 10 décembre 2021, offrira également des prix à quinze projets cinématographiques

DUBAÏ: La 43ᵉ édition du Festival international du film du Caire (CIFF) se déroulera du 1er au 10 décembre 2021, selon une annonce faite cette semaine.

Le producteur de cinéma égyptien Mohamed Hefzy, président du Festival international du film du Caire, s’est exprimé dans un communiqué. «Les festivals de cinéma ont trouvé un moyen de s'adapter et de survivre, agissant comme une bouée de sauvetage pour les films et les cinéastes qui ont été touchés et mis au défi par la pandémie, faisant face à des risques tels que des interruptions de production ou la fermeture de salles de cinéma partout dans le monde. Très peu de festivals ont réussi à maintenir une édition physique, et nous sommes fiers de dire que Le Caire en fait partie, avec l’objectif de réaliser une édition encore plus réussie cette année», a-t-il affirmé.

L’édition 2021 offrira également des prix à quinze projets cinématographiques.

«L'équipe de programmation et la direction du festival sont ravies du défi que présente cette prochaine édition, et nous sommes impatients de présenter une programmation de films riche et diversifiée, ainsi qu’une sélection digne du public du festival, qui s’attend encore à davantage en termes de qualité et de surprises d’année en année», a ajouté Hefzy.

«Ces trois dernières années, nous nous sommes efforcés de réaliser toutes nos ambitions et nos plus grands succès au niveau de notre programmation, cela à travers les différentes plates-formes de soutien proposées aux professionnels par Cairo Industry Days, notamment Cairo Film Connection, qui a offert l'année dernière des prix évalués à près de 250 000 dollars (environ 210 millions d’euros) à quinze projets de qualité, très différents les uns des autres», a-t-il poursuivi dans le communiqué.

Comme pour les trois éditions précédentes, le festival comprendra également les Cairo Industry Days, axés sur le secteur, et son événement de cofinancement Cairo Film Connection.

L’édition de l’année dernière a présenté plus de 95 films provenant de plus de 40 pays.

Malgré les défis imposés par la pandémie de Covid-19 – notamment une diminution de la capacité d’accueil de 50%, en raison de la distanciation sociale –  le festival a vendu 30 000 billets, tandis que 200 invités internationaux étaient présents en 2020.

Le CIFF est non seulement le plus ancien et plus grand festival de films annuel de la région, mais aussi le seul au Moyen-Orient et en Afrique à être accrédité au niveau international.

En 2019, cet événement cinématographique est également devenu le premier festival du film arabe à signer l'engagement 5050 × 2020 pour l'égalité des sexes, s'engageant pour l’autonomisation des femmes et la transparence sur les questions de disparité entre les genres dans l'industrie cinématographique au Moyen-Orient.

Cette même année, le CIFF a obtenu le statut de festival qualificatif aux Oscars dans la catégorie courts métrages, devenant ainsi le seul festival d'Afrique du Nord à jouir de cette reconnaissance avec d’autres festivals prestigieux comme Cannes, Venise, ou Sundance.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur arabnews.com

 


J.K. Rowling revient avec un roman jeunesse en octobre

La romancière britannique J.K. Rowling, le 12 décembre 2019 à New York (Photo, AFP)
Short Url
  • Le titre du roman jeunesse n'est connu qu'en anglais: «The Christmas Pig», qui signifie «le cochon de Noël» 
  • La romancière britannique de 55 ans a vendu un demi-milliard d'exemplaires dans le monde des aventures du jeune sorcier Harry Potter, parues en sept tomes entre 1997 et 2007

PARIS: L'autrice de la saga romanesque « Harry Potter », J.K. Rowling, revient avec un roman jeunesse dont la sortie dans plus de 20 langues est prévue le 12 octobre, a annoncé mardi l'éditeur français Gallimard.  

Le titre n'est connu qu'en anglais: « The Christmas Pig », qui signifie « le cochon de Noël ». 

 

 

« Jack est très attaché à son cochon en peluche de petit garçon, avec lequel il partage tout depuis toujours, les bons comme les mauvais moments. Jusqu'à cette veille de Noël où se produit la catastrophe: le cochon est perdu », raconte Gallimard.  

La romancière britannique de 55 ans a vendu un demi-milliard d'exemplaires dans le monde des aventures du jeune sorcier Harry Potter, parues en sept tomes entre 1997 et 2007.  

Depuis, elle est passée à autre chose: plusieurs romans pour les adultes, et en 2020 un retour à la littérature jeunesse avec le conte « L'Ickabog ».  

« The Christmas Pig » vise un public de huit ans et plus, selon Gallimard Jeunesse.  

Il doit paraître chez Hachette Children's Group en version originale, et chez Scholastic pour l'Amérique du Nord.  

Toutes les autres grandes langues européennes verront la parution le même jour, ainsi que le chinois (Taïwan), l'hébreu, le japonais, le thaï et le turc.  

« Les lecteurs y découvriront une merveilleuse et trépidante aventure de Noël, et reconnaîtront l'art extraordinaire de J.K. Rowling », a affirmé l'éditrice Hedwige Pasquet, cité dans le communiqué.