Attaque contre le consulat iranien à Damas: l’envoyé des États-Unis prévient l’Iran de ne pas s’en prendre aux Américains

Short Url
Publié le Mercredi 03 avril 2024

Attaque contre le consulat iranien à Damas: l’envoyé des États-Unis prévient l’Iran de ne pas s’en prendre aux Américains

  • L’Iran se réserve le droit de «riposter de manière résolue à de tels actes répréhensibles», déclare la représentante permanente adjointe de Téhéran auprès des Nations unies
  • Lundi, une frappe aérienne israélienne a détruit le consulat iranien dans la capitale syrienne, Damas, tuant douze personnes, dont deux généraux iraniens

NEW YORK: Israël doit porter l’entière responsabilité des conséquences de son attaque contre le consulat iranien à Damas et l’Iran se réserve le droit de «riposter de manière résolue à de tels actes répréhensibles», déclare la représentante permanente adjointe de Téhéran auprès des Nations unies aux membres du Conseil de sécurité lors d’une réunion mardi. 

«L’Iran a fait preuve d’une très grande retenue, mais notre indulgence a des limites», soutient Zahra Erchadi. 

Lundi, une frappe aérienne israélienne a détruit le consulat iranien dans la capitale syrienne, Damas, tuant douze personnes, dont deux généraux iraniens et un membre du groupe militant libanais Hezbollah. Au moins six citoyens syriens auraient également été tués lors de cette frappe. 

Mme Erchadi appelle le Conseil de sécurité à condamner cette attaque qui, selon elle, «va au-delà de la simple criminalité et constitue une atteinte violente au principe commun de l’inviolabilité des représentants et des locaux diplomatiques et consulaires». 

L’envoyée a accusé Israël d’intensifier et de perpétuer le conflit à Gaza tout en évitant de rendre des comptes alors qu’il «tue des civils et utilise la famine comme arme de guerre». 

Elle poursuit : «La principale préoccupation d’Israël est d’utiliser la force pour renforcer, à tout prix, sa politique d’apartheid, son nettoyage ethnique, ses actes génocidaires et ses objectifs militaires à Gaza.» 

«L’absence de responsabilité et l’inaction du Conseil de sécurité encouragent ce régime à poursuivre ses violations sans contrôle.» 

Zahra Erchadi a également accusé les États-Unis d’être responsables «de tous les crimes commis par le régime israélien». 

L’ambassadeur des États-Unis, Robert Wood, a réitéré que Washington avait informé l’Iran qu’il «n’était pas impliqué» dans l’attaque contre le consulat et qu’il n’en avait pas eu connaissance à l’avance. 

«Nous ne pouvons confirmer aucune information sur cet événement», précise-t-il. Et d’ajouter: «À mesure que nous recueillons des détails, il semble évident que l’Iran et ses mandataires et partenaires doivent éviter toute escalade des tensions dans la région.» 

M. Wood affirme que, depuis les attaques du 7 octobre contre Israël, les États-Unis ont mis en garde l’Iran à plusieurs reprises, l’incitant à ne pas tirer profit de la situation en intensifiant sa «guerre par procuration de longue date contre Israël et d’autres acteurs», mais l’Iran a fait fi de cet avertissement. 

«Des terroristes et d’autres groupes armés, dont certains soutenus par le régime syrien et l’Iran, ont utilisé le territoire syrien pour planifier et lancer des attaques contre les installations et le personnel d’Israël et des États-Unis», ajoute-t-il. 

Il avertit que les autorités américaines «n’hésiteront pas à défendre leur personnel et réitéreront leurs avertissements antérieurs à l’Iran et à ses mandataires de ne pas profiter de cette situation pour reprendre leurs attaques contre le personnel américain». 

Robert Wood a également exprimé sa tristesse et son inquiétude profonde face à la récente frappe aérienne israélienne qui a touché un convoi d’aide de World Central Kitchen. 

«Cet incident nous rappelle une fois de plus qu’Israël doit déployer des efforts beaucoup plus importants pour protéger le personnel et les installations humanitaires à Gaza. Il est inacceptable que, près de six mois après le début de ce conflit, les mécanismes militaires israéliens de désescalade ne fonctionnent pas de manière appropriée.» 

Le représentant permanent de la Russie auprès de l’ONU, Vassili Nebenzia, qui avait convoqué la réunion d’urgence du Conseil de sécurité, a déclaré avoir fermement condamné l’attaque israélienne contre le consulat iranien à Damas, soulignant qu’elle faisait suite à une escalade des attaques israéliennes sur le territoire syrien et dans d’autres pays voisins. 

«Nous sommes convaincus que de telles actions agressives de la part d’Israël visent à alimenter davantage le conflit. Ces actes sont inacceptables et doivent impérativement cesser.» 

«Nous exhortons Jérusalem-Ouest à mettre fin aux actes de violence provocateurs en Syrie et dans d’autres pays voisins, sachant qu’ils pourraient entraîner des répercussions très dangereuses sur l’ensemble de la région. Cette région est déjà déstabilisée par six mois de violence à Gaza.» 

M. Nebenzia met en garde les membres du Conseil: «Si vous ne condamnez pas les attaques contre des locaux diplomatiques, la mission diplomatique de n’importe quel État pourrait être la cible d’un raid aérien à l’avenir.» 

Le représentant permanent de la Slovénie auprès de l’ONU dénonce «les attaques contre des locaux diplomatiques» qui sont, selon lui, «inacceptables et injustifiables». 

Samuel Zbogar affirme que son pays est profondément inquiet quant aux conséquences de la guerre à Gaza dans la région, sachant qu’elle a déjà «eu une incidence importante sur la situation le long de la Ligne bleue et en mer Rouge», appelant par ailleurs toutes les parties à faire preuve de retenue. 

«Une nouvelle escalade au Moyen-Orient ne serait dans l’intérêt de personne», poursuit-il. «Les crises sont liées, même si elles sont géographiquement éloignées, et elles pourraient évoluer à tout moment.» 

«Les peuples de la région ont suffisamment souffert, notamment en Palestine, en Israël, au Yémen, en Syrie, au Liban, en Iran et ailleurs. Nous devons placer leurs intérêts au premier plan. Il est donc crucial que ce Conseil lance un appel clair à la retenue de la part de tous, en commençant par le respect de la résolution 2728, exigeant un cessez-le-feu.» 

Le vice-ambassadeur de Chine, Geng Shuang, a fermement condamné l’attaque «sournoise» contre le consulat iranien, rappelant l’inviolabilité des institutions diplomatiques. 

Depuis le début du conflit à Gaza en octobre, déclare Geng Shuang, il y a eu des attaques contre des maisons, des écoles, des hôpitaux, des installations humanitaires, des agences des Nations unies «et, aujourd’hui, des attaques contre des locaux diplomatiques. La ligne rouge du droit international et les normes fondamentales des relations internationales ont été violées à maintes reprises, tout comme les principes moraux. Une telle tragédie doit cesser immédiatement.» 

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com 


L’Arabie saoudite se prépare à de fortes précipitations, la Défense civile émet une alerte

Cette semaine, davantage de précipitations sont prévues à La Mecque, à Jazan, à Asir, à Al-Baha, dans la province Ach-Charqiya et dans certaines régions de Riyad, ajoute le Centre national de météorologie. (Photo AN, Basheer Saleh)
Cette semaine, davantage de précipitations sont prévues à La Mecque, à Jazan, à Asir, à Al-Baha, dans la province Ach-Charqiya et dans certaines régions de Riyad, ajoute le Centre national de météorologie. (Photo AN, Basheer Saleh)
Cette semaine, davantage de précipitations sont prévues à La Mecque, à Jazan, à Asir, à Al-Baha, dans la province Ach-Charqiya et dans certaines régions de Riyad, ajoute le Centre national de météorologie. (Photo AN, Basheer Saleh)
Cette semaine, davantage de précipitations sont prévues à La Mecque, à Jazan, à Asir, à Al-Baha, dans la province Ach-Charqiya et dans certaines régions de Riyad, ajoute le Centre national de météorologie. (Photo AN, Basheer Saleh)
Short Url
  • Le Centre national de météorologie prévoit des précipitations supérieures à la moyenne pour le mois de mai
  • Les régions du sud comme Jazan, Najran, Asir et Al-Baha seront touchées par des précipitations moyennes à fortes, Jazan et Asir devant subir des pluies torrentielles et des vents violents

RIYAD: En Arabie saoudite, les précipitations devraient s’intensifier en fin de semaine, Riyad et sa périphérie étant susceptibles de connaître de fortes pluies de vendredi à mardi prochain.

En outre, le Centre national de météorologie (NCM) a déclaré aujourd’hui que «les prévisions pour le mois de mai indiquent une possibilité de précipitations supérieures à la moyenne».

Cette semaine, davantage de précipitations sont prévues à La Mecque, à Jazan, à Asir, à Al-Baha, dans la province Ach-Charqiya et dans certaines régions de Riyad, ajoute le NCM.

La Mecque et ses environs connaîtront de fortes averses, tandis que Riyad, Wadi Al-Dawasir et Al-Sulayil enregistreront des précipitations moyennes.

Les régions du sud comme Jazan, Najran, Asir et Al-Baha seront touchées par des précipitations moyennes à fortes, Jazan et Asir devant subir des pluies torrentielles et des vents violents.

La Direction générale de la défense civile d’Arabie saoudite a émis des alertes météorologiques et des consignes de sécurité.

Dans son message envoyé aux habitants, on peut lire ce qui suit: «Les prévisions du NCM indiquent des précipitations modérées à fortes dans la région de Riyad (Riyad, Diriyah, Muzahmiyah, Al-Harij, Al-Kharj, Hotat Bani Tamim, Al-Majmaah, Thadiq, Marat, Al-Ghat, Al-Zulfi, Chaqraa, et Huraymila). La Défense civile appelle tout le monde à la prudence et au respect de ses consignes. Que Dieu fasse pleuvoir des bienfaits et des bénédictions dans toutes les régions du pays. Votre coopération et votre sécurité sont notre priorité.»

Le NCM a également mis en garde contre des vents violents qui pourraient provoquer des tempêtes de sable, ce qui compliquerait davantage la situation. En conséquence, la Défense civile a demandé aux habitants de rester chez eux pendant les intempéries, d’éviter de se rendre dans les vallées et les zones gorgées d’eau, et de respecter toutes les consignes de sécurité.

Les Émirats arabes unis, Oman et Bahreïn ont été touchés la semaine dernière par de fortes tempêtes qui ont entraîné des précipitations sans précédent.

Les Émirats arabes unis ont connu leurs plus fortes précipitations en vingt-quatre heures depuis le début de l’enregistrement des données climatiques en 1949.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Ministère qatari des Affaires étrangères: Rien ne justifie la fin de la présence du Hamas à Doha

Le chef du bureau politique du Hamas, Ismaïl Haniyeh, à Doha. (Photo, AFP)
Le chef du bureau politique du Hamas, Ismaïl Haniyeh, à Doha. (Photo, AFP)
Short Url
  • Le Qatar a annoncé qu’il réévaluait son rôle de médiateur dans les pourparlers de cessez-le-feu entre Israël et le groupe palestinien Hamas
  • Le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, cheikh Mohammed ben Abderrahmane al-Thani, a affirmé que «cette médiation est détournée pour des intérêts politiques»

DUBAÏ: Le Qatar, dont les efforts de médiation se poursuivent dans le cadre de la guerre à Gaza, a déclaré aujourd’hui que rien ne justifiait la fermeture d’un bureau du groupe palestinien Hamas à Doha.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Majed al-Ansari, a ajouté lors d’une conférence de presse que le Qatar demeurait investi dans la médiation, mais qu’il réévaluait son rôle en raison de la «frustration causée par les attaques» dont ses efforts font l’objet.

La semaine dernière, le Qatar a annoncé qu’il réévaluait son rôle de médiateur dans les pourparlers de cessez-le-feu entre Israël et le groupe palestinien Hamas, craignant que ses efforts ne soient sapés par des politiciens cherchant à marquer des points.

Le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, cheikh Mohammed ben Abderrahmane al-Thani, a affirmé que «cette médiation est détournée pour des intérêts politiques, et cela nécessite que le Qatar entreprenne une évaluation complète de ce rôle».

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

 

 


Le cabinet saoudien réaffirme son engagement en faveur de la sécurité et de la stabilité régionales

Le roi Salmane a présidé la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres. (SPA)
Le roi Salmane a présidé la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres. (SPA)
Short Url
  • Le cabinet saoudien appelle la communauté internationale à s’acquitter de ses obligations en mettant un terme aux attaques israéliennes contre les civils à Gaza
  • Il a salué les résultats de la 2e réunion ministérielle du dialogue stratégique entre le Conseil de coopération du Golfe et les pays d’Asie centrale

RIYAD: Le roi Salmane a informé aujourd’hui le Conseil des ministres des récentes dynamiques régionales et des affaires mondiales, rapporte l’agence de presse saoudienne (SPA).

Le cabinet a réaffirmé l’engagement du Royaume à promouvoir la sécurité et la stabilité à l’échelle mondiale et régionale.

Il appelle la communauté internationale à s’acquitter de ses obligations en mettant un terme aux attaques israéliennes contre les civils à Gaza et à soutenir le droit du peuple palestinien à l’autodétermination en plaidant pour la création d’un État palestinien selon les frontières de 1967 et doté de sa propre capitale.

Le Conseil des ministres a salué les résultats de la 2e réunion ministérielle du dialogue stratégique entre le Conseil de coopération du Golfe (CCG) et les pays d’Asie centrale.

Il a également accueilli les participants à la réunion spéciale du Forum économique mondial (WEF), qui se tiendra dimanche et lundi prochains à Riyad.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com