Netanyahu va «agir immédiatement» pour interdire Al Jazeera en Israël

Le chef du bureau d'Al Jazeera à Gaza, Wael Al-Dahdouh prie lors des funérailles de son fils Hamza Wael Dahdouh, journaliste de la chaîne de télévision Al Jazeera, tué dans une frappe aérienne israélienne à Rafah (Photo, AFP).
Le chef du bureau d'Al Jazeera à Gaza, Wael Al-Dahdouh prie lors des funérailles de son fils Hamza Wael Dahdouh, journaliste de la chaîne de télévision Al Jazeera, tué dans une frappe aérienne israélienne à Rafah (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Mardi 02 avril 2024

Netanyahu va «agir immédiatement» pour interdire Al Jazeera en Israël

  • L'armée israélienne a affirmé à plusieurs reprises que des journalistes d'Al Jazeera étaient «des agents terroristes» affiliés au mouvement Hamas
  • Le chef du bureau d'Al Jazeera dans le territoire palestinien, Wael al-Dahdouh, a été blessé par une frappe israélienne en décembre qui a tué le caméraman de la chaîne dont le siège est au Qatar

JÉRUSALEM: Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a annoncé lundi vouloir "agir immédiatement" pour interdire la diffusion de la chaîne qatarie Al Jazeera en Israël, après le vote par le Parlement d'une loi l'autorisant à le faire.

"La chaîne terroriste Al Jazeera ne diffusera plus d'Israël. J'ai l'intention d'agir immédiatement en accord avec la nouvelle loi pour arrêter les activités de la chaîne", a déclaré M. Netanyahu sur le réseau social X.

Il s'est exprimé peu après le vote lundi à la Knesset --le Parlement israélien-- d'une loi permettant d'interdire la diffusion en Israël de médias étrangers portant atteinte à la sécurité de l'Etat, un texte visant la chaîne qatarie.

Cette loi approuvée selon une procédure accélérée et à une très large majorité par les députés (70 pour, 10 contre) donne au Premier ministre la possibilité d'interdire la diffusion de contenus de la chaîne visée mais aussi de fermer ses bureaux en Israël.

La chaîne de télévision qatarie Al Jazeera a dénoncé lundi son éventuelle interdiction de diffusion par Israël, qualifiant les propos du Premier ministre Benjamin Netanyahu de "mensonge dangereux et ridicule".

Al Jazeera a dénoncé une "campagne frénétique" à son encontre lancée par M. Netanyahu qui l'accuse de "nuire à la sécurité d'Israël" et d'avoir "activement participé à l'attaque du 7 octobre", d'après un communiqué de la chaîne. "Le réseau Al Jazeera condamne ces déclarations et n'y voit qu'un mensonge dangereux et ridicule".

M. Netanyahu a accusé Al Jazeera d'être "un organe de propagande du Hamas et d'avoir participé activement au massacre du 7 octobre".

«Hostilité envers la presse»

L'armée israélienne a affirmé à plusieurs reprises que des journalistes d'Al Jazeera étaient "des agents terroristes" affiliés au mouvement islamiste palestinien Hamas et à son allié du Jihad islamique à Gaza.

La chaîne nie farouchement ces accusations, et accuse Israël de cibler systématiquement ses employés dans la bande de Gaza.

De son côté, le Hamas a dénoncé lundi soir dans un communiqué la résolution d'Israël "qui cherche désespérément à occulter la vérité sur ses crimes odieux, qui font honte à l'humanité, et dont le monde entier a été témoin à travers les écrans d'Al Jazeera et des médias libres".

Le Comité de protection des journalistes (CPJ) a quant à lui indiqué sur X être "profondément préoccupé par la nouvelle législation autorisant le gouvernement Netanyahou à fermer Al Jazeera en Israël".

"Cela contribue à un climat d'autocensure et d'hostilité envers la presse, une tendance qui s'est intensifiée depuis le début de la guerre", a déclaré le CPJ.

Le chef du bureau d'Al Jazeera dans le territoire palestinien, Wael al-Dahdouh, a été blessé par une frappe israélienne en décembre qui a tué le caméraman de la chaîne dont le siège est au Qatar. Ce pays est aussi le lieu de résidence du chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh.

«Préoccupante»

Les Etats-Unis, proche allié d'Israël, ont estimé qu'une éventuelle interdiction d'Al Jazeera en Israël serait "préoccupante".

"Je vais vous renvoyer vers Israël sur ce qu'ils envisagent de faire mais (...) si c'est vrai, une telle décision serait préoccupante", a dit la porte-parole de l'exécutif américain Karine Jean-Pierre, ajoutant: "Nous croyons à la liberté de la presse".

Le 7 octobre, des commandos du Hamas infiltrés de Gaza ont mené une attaque sans précédent dans le sud d'Israël, qui a entraîné la mort d'au moins 1.160 personnes, essentiellement des civils, selon un décompte de l'AFP établi à partir de données officielles israéliennes.

En réponse, Israël a juré de détruire le Hamas et son armée a lancé une campagne de bombardements aériens intenses sur Gaza. Les opérations israéliennes ont coûté la vie à plus de 32.800 personnes, majoritairement des civils, selon le ministère de la Santé du Hamas.


L’Arabie saoudite se prépare à de fortes précipitations, la Défense civile émet une alerte

Cette semaine, davantage de précipitations sont prévues à La Mecque, à Jazan, à Asir, à Al-Baha, dans la province Ach-Charqiya et dans certaines régions de Riyad, ajoute le Centre national de météorologie. (Photo AN, Basheer Saleh)
Cette semaine, davantage de précipitations sont prévues à La Mecque, à Jazan, à Asir, à Al-Baha, dans la province Ach-Charqiya et dans certaines régions de Riyad, ajoute le Centre national de météorologie. (Photo AN, Basheer Saleh)
Cette semaine, davantage de précipitations sont prévues à La Mecque, à Jazan, à Asir, à Al-Baha, dans la province Ach-Charqiya et dans certaines régions de Riyad, ajoute le Centre national de météorologie. (Photo AN, Basheer Saleh)
Cette semaine, davantage de précipitations sont prévues à La Mecque, à Jazan, à Asir, à Al-Baha, dans la province Ach-Charqiya et dans certaines régions de Riyad, ajoute le Centre national de météorologie. (Photo AN, Basheer Saleh)
Short Url
  • Le Centre national de météorologie prévoit des précipitations supérieures à la moyenne pour le mois de mai
  • Les régions du sud comme Jazan, Najran, Asir et Al-Baha seront touchées par des précipitations moyennes à fortes, Jazan et Asir devant subir des pluies torrentielles et des vents violents

RIYAD: En Arabie saoudite, les précipitations devraient s’intensifier en fin de semaine, Riyad et sa périphérie étant susceptibles de connaître de fortes pluies de vendredi à mardi prochain.

En outre, le Centre national de météorologie (NCM) a déclaré aujourd’hui que «les prévisions pour le mois de mai indiquent une possibilité de précipitations supérieures à la moyenne».

Cette semaine, davantage de précipitations sont prévues à La Mecque, à Jazan, à Asir, à Al-Baha, dans la province Ach-Charqiya et dans certaines régions de Riyad, ajoute le NCM.

La Mecque et ses environs connaîtront de fortes averses, tandis que Riyad, Wadi Al-Dawasir et Al-Sulayil enregistreront des précipitations moyennes.

Les régions du sud comme Jazan, Najran, Asir et Al-Baha seront touchées par des précipitations moyennes à fortes, Jazan et Asir devant subir des pluies torrentielles et des vents violents.

La Direction générale de la défense civile d’Arabie saoudite a émis des alertes météorologiques et des consignes de sécurité.

Dans son message envoyé aux habitants, on peut lire ce qui suit: «Les prévisions du NCM indiquent des précipitations modérées à fortes dans la région de Riyad (Riyad, Diriyah, Muzahmiyah, Al-Harij, Al-Kharj, Hotat Bani Tamim, Al-Majmaah, Thadiq, Marat, Al-Ghat, Al-Zulfi, Chaqraa, et Huraymila). La Défense civile appelle tout le monde à la prudence et au respect de ses consignes. Que Dieu fasse pleuvoir des bienfaits et des bénédictions dans toutes les régions du pays. Votre coopération et votre sécurité sont notre priorité.»

Le NCM a également mis en garde contre des vents violents qui pourraient provoquer des tempêtes de sable, ce qui compliquerait davantage la situation. En conséquence, la Défense civile a demandé aux habitants de rester chez eux pendant les intempéries, d’éviter de se rendre dans les vallées et les zones gorgées d’eau, et de respecter toutes les consignes de sécurité.

Les Émirats arabes unis, Oman et Bahreïn ont été touchés la semaine dernière par de fortes tempêtes qui ont entraîné des précipitations sans précédent.

Les Émirats arabes unis ont connu leurs plus fortes précipitations en vingt-quatre heures depuis le début de l’enregistrement des données climatiques en 1949.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Ministère qatari des Affaires étrangères: Rien ne justifie la fin de la présence du Hamas à Doha

Le chef du bureau politique du Hamas, Ismaïl Haniyeh, à Doha. (Photo, AFP)
Le chef du bureau politique du Hamas, Ismaïl Haniyeh, à Doha. (Photo, AFP)
Short Url
  • Le Qatar a annoncé qu’il réévaluait son rôle de médiateur dans les pourparlers de cessez-le-feu entre Israël et le groupe palestinien Hamas
  • Le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, cheikh Mohammed ben Abderrahmane al-Thani, a affirmé que «cette médiation est détournée pour des intérêts politiques»

DUBAÏ: Le Qatar, dont les efforts de médiation se poursuivent dans le cadre de la guerre à Gaza, a déclaré aujourd’hui que rien ne justifiait la fermeture d’un bureau du groupe palestinien Hamas à Doha.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Majed al-Ansari, a ajouté lors d’une conférence de presse que le Qatar demeurait investi dans la médiation, mais qu’il réévaluait son rôle en raison de la «frustration causée par les attaques» dont ses efforts font l’objet.

La semaine dernière, le Qatar a annoncé qu’il réévaluait son rôle de médiateur dans les pourparlers de cessez-le-feu entre Israël et le groupe palestinien Hamas, craignant que ses efforts ne soient sapés par des politiciens cherchant à marquer des points.

Le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, cheikh Mohammed ben Abderrahmane al-Thani, a affirmé que «cette médiation est détournée pour des intérêts politiques, et cela nécessite que le Qatar entreprenne une évaluation complète de ce rôle».

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

 

 


Le cabinet saoudien réaffirme son engagement en faveur de la sécurité et de la stabilité régionales

Le roi Salmane a présidé la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres. (SPA)
Le roi Salmane a présidé la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres. (SPA)
Short Url
  • Le cabinet saoudien appelle la communauté internationale à s’acquitter de ses obligations en mettant un terme aux attaques israéliennes contre les civils à Gaza
  • Il a salué les résultats de la 2e réunion ministérielle du dialogue stratégique entre le Conseil de coopération du Golfe et les pays d’Asie centrale

RIYAD: Le roi Salmane a informé aujourd’hui le Conseil des ministres des récentes dynamiques régionales et des affaires mondiales, rapporte l’agence de presse saoudienne (SPA).

Le cabinet a réaffirmé l’engagement du Royaume à promouvoir la sécurité et la stabilité à l’échelle mondiale et régionale.

Il appelle la communauté internationale à s’acquitter de ses obligations en mettant un terme aux attaques israéliennes contre les civils à Gaza et à soutenir le droit du peuple palestinien à l’autodétermination en plaidant pour la création d’un État palestinien selon les frontières de 1967 et doté de sa propre capitale.

Le Conseil des ministres a salué les résultats de la 2e réunion ministérielle du dialogue stratégique entre le Conseil de coopération du Golfe (CCG) et les pays d’Asie centrale.

Il a également accueilli les participants à la réunion spéciale du Forum économique mondial (WEF), qui se tiendra dimanche et lundi prochains à Riyad.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com