La Chine et l'Arabie saoudite coopèrent différemment

Le prince héritier Mohammed ben Salmane discute avec le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, à Riyad, en Arabie saoudite, le 24 mars 2021. (Photo, Reuters)
Short Url
Publié le Dimanche 28 mars 2021

La Chine et l'Arabie saoudite coopèrent différemment

  • Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a effectué une visite officielle en Arabie saoudite mercredi dernier
  • La Chine et l'Arabie saoudite sont parvenues à un consensus important sur plusieurs sujets

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a effectué une visite officielle en Arabie saoudite mercredi dernier. Lors de cette rencontre, qui s'inscrit dans le contexte de la pandémie actuelle de coronavirus, les dirigeants des deux pays ont eu des échanges en face à face, sur l'importance que la Chine accorde au développement de son partenariat stratégique global avec l'Arabie saoudite.

Au cours de la visite, Wang a rencontré le prince héritier Mohammed ben Salmane et le ministre des Affaires étrangères, le prince Faisal ben Farhan. Ils ont échangé leurs points de vue sur les relations sino-saoudiennes, la coopération dans divers domaines et ils ont abordé des questions d'intérêt commun. La Chine et l'Arabie saoudite sont parvenues à un consensus important sur plusieurs sujets.

Le premier d’entre eux concerne l’accroissement continu de la confiance stratégique mutuelle entre les deux pays. Sous la direction de leurs deux chefs d'État respectifs, les relations entre la Chine et l’Arabie saoudite ont toujours maintenu une solide dynamique de développement. Les deux nations partagent les bonnes et les mauvaises nouvelles et elles sont parvenues à coopérer dans la lutte contre la pandémie, définissant un modèle de coopération entre les nations. Pour la Chine, le développement des relations avec l’Arabie saoudite – son partenaire stratégique global – est l’orientation prioritaire de sa politique au Moyen-Orient. Face à d’importants changements, inédits depuis un siècle, et devant la nouvelle situation du Moyen-Orient, les relations sino-saoudiennes, de plus en plus solides avec le temps, sont devenues plus stratégiques.

La Chine soutient le Royaume dans la sauvegarde de sa souveraineté nationale, de sa sécurité et de sa stabilité: elle emprunte une voie de développement qui convient à ses propres conditions nationales, jouant un rôle plus important dans les affaires internationales et régionales tout en s'opposant à toute ingérence – au nom de prétendues idéologies ou valeurs – dans les affaires intérieures du Royaume.

Le deuxième sujet est le fait de travailler ensemble dans le but de maintenir la sécurité et la stabilité au Moyen-Orient. Au cours de la visite, Wang a proposé une initiative en cinq points pour parvenir à la paix et à la stabilité dans la région, appelant les pays qui la composent à se respecter les uns les autres, à défendre l'équité et la justice, à parvenir à la non-prolifération nucléaire, à promouvoir conjointement la sécurité collective et à accélérer la coopération au développement. La Chine est prête à jouer le rôle qui lui revient dans la promotion de la paix et de la stabilité à long terme au Moyen-Orient.

Dans le même temps, Wang a apprécié le rôle important qu’a joué l’Arabie saoudite dans la paix et la stabilité régionales et le fait qu’elle ait appuyé son initiative visant à résoudre la question du Yémen. La sécurité et la stabilité du Moyen-Orient ont un impact global de grande portée. La Chine ne poursuit aucun intérêt privé dans la région et elle s'est engagée à développer des relations avec ces pays. Elle est disposée à travailler avec toutes les parties pour exercer un plus grand rôle dans le maintien de la sécurité et de la stabilité régionales et dans la promotion du développement régional.

Le troisième sujet traite du renforcement de la coopération pratique dans divers domaines tout en faisant face à des opportunités nouvelles et de premier plan. La Chine est entrée dans une nouvelle étape de développement et elle a publié le «14e plan quinquennal» et les objectifs à long terme pour 2035. Elle s'est engagée à réaliser un développement de haute qualité dans cette nouvelle ère. La Chine est disposée à renforcer l'initiative de la Ceinture et de la Route et la Vision 2030 de l'Arabie saoudite, en faisant bon usage du mécanisme de comité conjoint de haut niveau des deux pays et en promouvant la coopération traditionnelle dans le commerce, l'investissement et les grands projets, ainsi que dans les domaines émergents, tels que l'intelligence artificielle et le big data. La Chine est disposée à participer activement à la diversification économique de l'Arabie saoudite et à réaliser conjointement le développement durable.

Le quatrième sujet porte sur la défense commune d’un ordre international juste et équitable. Chaque pays a le droit de choisir sa propre voie de développement et doit s'engager à servir sa population. Le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures est un principe clair du droit international. Les deux pays renforceront davantage l'unité et la coopération, maintiendront le système international avec comme noyau l'ONU et l'ordre international fondé sur le droit international, et protégeront les intérêts communs des pays en développement.

Les relations sino-saoudiennes, de plus en plus solides avec le temps, sont devenues plus stratégiques.
Chen Weiqing

Je tiens également à souligner que cette année marque le 40e anniversaire de la fondation du Conseil de coopération du Golfe (CCG), ce qui signifie que depuis quarante ans que la Chine et le CCG avancent main dans la main. Au cours de sa visite en Arabie saoudite cette semaine, Wang a également rencontré le secrétaire général du CCG, le Dr Nayef al-Hajraf. Se trouvant à un nouveau point de départ historique, la Chine est disposée à discuter avec les pays membres du CCG des moyens d’élever le niveau des relations entre la Chine et le CCG, pour sauvegarder fermement la souveraineté de chaque pays et pour approfondir une coopération mutuellement bénéfique dans divers domaines. 

On espère que les deux parties achèveront dès que possible les négociations sur l'accord de libre-échange entre la Chine et le CCG, qu’ils surmonteront conjointement la pression à la baisse sur l'économie mondiale et qu’ils connaîtront une reprise économique. La Chine a l’intention de continuer à renforcer la coopération antiépidémique afin d’aider à bâtir une communauté saine. 

 

Chen Weiqing est l’ambassadeur de Chine en Arabie saoudite.

 

NDLR: Les opinions exprimées dans cette rubrique par leurs auteurs sont personnelles, et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d’Arab News.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com