L'Arabie saoudite s'engage à préserver l'environnement

Session en cours au forum HIMA de Riyad. (Abdulrahman Alnajim)
Session en cours au forum HIMA de Riyad. (Abdulrahman Alnajim)
Short Url
Publié le Lundi 22 avril 2024

L'Arabie saoudite s'engage à préserver l'environnement

  • Des experts locaux et internationaux se réunissent à Riyad à l'occasion du premier forum Hima sur les zones protégées
  • Des experts locaux et internationaux se réunissent à Riyad à l'occasion du premier forum Hima sur les zones protégées

RIYADH : L'Arabie saoudite s'est engagée à préserver l'environnement et à transformer le paysage en encourageant la plantation d'arbres à grande échelle, en luttant contre la désertification et en améliorant la biodiversité, a déclaré un expert lors du premier forum sur les zones protégées Hima à Riyad.

Faisal Wali, responsable de l'énergie et de l'eau à l'Université des sciences et technologies du roi Abdallah, qui s'est exprimé lundi sur le thème de la "conservation à l'ère du changement climatique", a déclaré : "L'Arabie saoudite s'est engagée en faveur de la conservation : "L'Arabie saoudite s'est engagée en faveur de la conservation.

"Vision 2030, le plan de réforme économique et sociale de l'Arabie saoudite, donne la priorité à la durabilité environnementale dans le cadre du programme national de transformation, du programme national d'énergie renouvelable, de la stratégie environnementale et de l'initiative verte saoudienne, et vise à transformer le paysage en encourageant la plantation d'arbres à grande échelle, en luttant contre la désertification et en renforçant la biodiversité.

Le léopard d'Arabie, qui est en danger critique d'extinction, est une espèce phare pour les efforts de conservation dans le Royaume, a fait remarquer M. Wali. Reconnaissant les efforts de l'Arabie saoudite, les Nations unies ont proclamé l'année dernière le 10 février Journée internationale du léopard d'Arabie.

Il a ajouté que la perte et la fragmentation de l'habitat constituaient des menaces majeures pour la faune et que le Royaume avait établi des zones protégées et des pièges photographiques pour surveiller les populations de ses animaux.

Parlant des efforts de conservation en mer Rouge, il a souligné qu'elle abritait plus de 1 200 espèces de poissons et plus de 300 types de coraux durs dans un écosystème unique.

La mer Rouge possède la plus grande pépinière de coraux au monde et des recherches sont menées sur des espèces menacées telles que la tortue de mer à écailles.

M. Wali a souligné le travail accompli par la KAUST pour atteindre les objectifs de durabilité, ajoutant que les efforts de l'Arabie saoudite, qui ont été soutenus par la Vision 2030, offraient une voie prometteuse pour l'avenir.

Le changement climatique n'est pas un problème limité au Moyen-Orient, mais un phénomène mondial, et les défenseurs de l'environnement ont travaillé à la création de zones protégées, à la réduction des émissions de carbone et au soutien de pratiques de chasse durables.

Le blanchiment des coraux dans la Grande Barrière de Corail en Australie, l'augmentation des températures de la mer et l'acidification sont des questions récentes qui s'ajoutent à des problèmes croissants, a expliqué M. Wali.

Il a ajouté que les efforts de conservation comprenaient la mise en œuvre de règles plus strictes en matière de pêche et de tourisme, la promotion des zones marines protégées et le financement de la recherche sur la résilience des coraux. Les efforts de conservation sont couronnés de succès lorsqu'il s'agit de protéger les espèces menacées, a-t-il ajouté.

"Nous devons tirer parti de ce succès en intégrant les considérations climatiques dans les stratégies de conservation. Le changement climatique présente de nouveaux défis, mais les efforts de conservation préexistants fournissent une base", a-t-il déclaré.

Le panéliste Mohammed Qurban, PDG du Centre national saoudien pour la faune et la flore, a déclaré que le centre s'efforçait de résoudre les problèmes : "Dans le cadre de Saudi Vision 2030, la conservation de la stratégie environnementale face au changement climatique est primordiale. Avec cinq centres spécialisés travaillant en tandem et la mise en œuvre du programme 30x30, nous nous attaquons activement aux défis environnementaux."

Mazen Asseri, directeur du Centre national de météorologie, a mis l'accent sur la gestion des zones protégées à des fins de conservation et sur la précision des données qui permettront de surveiller les populations d'animaux sauvages et de protéger la biodiversité.

Il a ajouté que la collaboration entre les gouvernements, les organisations non gouvernementales et les communautés locales était cruciale, mais que le fait de travailler ensemble garantirait la survie de la biodiversité de la planète.

Jacques Trouvilliez, secrétaire exécutif du secrétariat de l'Accord sur les oiseaux d'eau migrateurs d'Afrique-Eurasie, a souligné la nécessité des corridors écologiques pour la conservation et le besoin de maintenir l'écologie de l'habitat.

Il a fait l'éloge de l'Arabie saoudite, ajoutant : "Je suis heureux que le Royaume ait réagi à temps dans le cadre de la Vision 2030 et que ses initiatives vertes soient essentielles aux conversations.

Andrew Gardner, président du groupe d'histoire naturelle des Émirats, qui a animé la table ronde, a souligné que le changement climatique avait un effet considérable sur la biodiversité et posait de nombreux problèmes, les récentes pluies excessives et les crues soudaines aux Émirats arabes unis et à Oman en étant un bon exemple.

Le National Center for Wildlife a organisé le forum pour discuter des efforts de conservation des habitats naturels et de la faune en Arabie saoudite.

Il a été inauguré dimanche par le ministre de l'environnement, de l'eau et de l'agriculture et président du conseil d'administration du National Center for Wildlife, Abdulrahman Al-Fadhli.

Cet événement de quatre jours, qui se terminera le 24 avril, est le premier du genre dans la région et attire des participants locaux et internationaux.

Depuis sa création en 2019, le National Center for Wildlife s'est attaqué aux défis auxquels sont confrontés la faune et les écosystèmes marins, dans le but de protéger l'environnement pour les générations futures.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

 

 


Hamdan ben Mohammed nommé vice-Premier ministre lors d'un remaniement ministériel

Le prince héritier de Dubaï, Sheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashed, assiste à la séance d'ouverture du Sommet mondial des gouvernements à Dubaï, le 28 mars 2022. (AFP)
Le prince héritier de Dubaï, Sheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashed, assiste à la séance d'ouverture du Sommet mondial des gouvernements à Dubaï, le 28 mars 2022. (AFP)
Short Url
  • Les Émirats arabes unis ont annoncé un remaniement ministériel qui comprend la nomination du cheikh Hamdan ben Mohammed ben Rachid Al-Maktoum au poste de ministre de la Défense et de vice-Premier ministre
  • Le cheikh Abdullah ben Zayed Al-Nahyan a également été nommé vice-Premier ministre, tout en conservant son rôle de ministre des Affaires étrangères

DUBAÏ : Les Émirats arabes unis ont annoncé un remaniement ministériel qui comprend la nomination du cheikh Hamdan ben Mohammed ben Rachid Al-Maktoum au poste de ministre de la Défense et de vice-Premier ministre, a déclaré dimanche sur X le dirigeant de Dubaï, le cheikh Mohammed ben Rachid Al-Maktoum.

« Le cheikh Hamdan est un dirigeant qui aime son peuple et son peuple l'aime. Nous sommes persuadés qu'il sera un atout majeur pour le gouvernement des Émirats arabes unis et qu'il contribuera grandement à façonner l'avenir du pays », a déclaré le cheikh Mohammed sur X.

Le cheikh Abdullah ben Zayed Al-Nahyan a également été nommé vice-Premier ministre, tout en conservant son rôle de ministre des Affaires étrangères.

D'autres nominations majeures incluent la désignation de Sarah Al-Amiri comme ministre de l'Éducation ; Ahmed Belhoul comme ministre des Sports ; Abdul Rahman Al-Awar comme ministre par intérim de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ; et Alia Al-Mazroui comme ministre d'État de l'Entrepreneuriat.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Les dirigeants saoudiens félicitent le président français à l’occasion du 14 juillet

Short Url

RIYAD: Le roi saoudien Salmane et le prince héritier Mohammed ben Salmane ont félicité le Président de la République française Emmanuel Macron à l'occasion de la fête nationale du 14 juillet, selon l'agence de presse saoudienne (SPA).

#خادم_الحرمين_الشريفين وسمو #ولي_العهد يهنئان رئيس الجمهورية الفرنسية بذكرى اليوم الوطني لبلاده.#واس pic.twitter.com/uWOlfsM8EI

— واس الأخبار الملكية (@spagov) July 14, 2024

 


Le ministère saoudien des Affaires étrangères condamne la poursuite du génocide contre le peuple palestinien

Le ministère des Affaires étrangères d'Arabie saoudite a exprimé samedi la condamnation et la dénonciation dans les termes les plus forts de la "poursuite des massacres génocidaires contre le peuple palestinien". (AFP/File Photo)
Le ministère des Affaires étrangères d'Arabie saoudite a exprimé samedi la condamnation et la dénonciation dans les termes les plus forts de la "poursuite des massacres génocidaires contre le peuple palestinien". (AFP/File Photo)
Short Url
  • L'Arabie saoudite a renouvelé son appel pour un cessez-le-feu immédiat et permanent ainsi que la protection des civils non armés.

RIYAD : Le ministère saoudien des Affaires étrangères a exprimé samedi la condamnation et la dénonciation du Royaume dans les termes les plus forts de la « poursuite des massacres génocidaires contre le peuple palestinien aux mains de la machine de guerre israélienne. »

Le ministère a attiré une attention particulière sur le dernier ciblage des Palestiniens déplacés dans les camps de Khan Younis dans le sud de la bande de Gaza, qui a coûté la vie à 100 personnes.

L'Arabie saoudite a renouvelé son appel pour un cessez-le-feu immédiat et permanent ainsi que la protection des civils non armés dans tous les territoires palestiniens occupés.

Le ministère a également souligné la nécessité d'activer les mécanismes internationaux de responsabilisation concernant les violations persistantes par Israël du droit humanitaire international et des résolutions internationales.

Les Émirats arabes unis et Bahreïn ont condamné et dénoncé dimanche les violations israéliennes continues dans la bande de Gaza, ainsi que le ciblage le plus récent des camps pour personnes déplacées à Khan Younis, dans le sud de Gaza, qui a entraîné de nombreux décès et blessures de dizaines de civils innocents.

Dans des déclarations émises par les deux ministères des Affaires étrangères, ils ont appelé au respect du droit international et du droit humanitaire international concernant la protection des civils et des biens de caractère civil, à un cessez-le-feu immédiat et complet dans la bande de Gaza, et à permettre la livraison sans entrave d'une aide humanitaire à grande échelle directement aux civils palestiniens.

Samedi également, la Ligue islamique mondiale a condamné le massacre de Khan Younis.

Le Secrétaire général de la Ligue, Muhammad bin Abdul Karim Al-Issa, a dénoncé dans un communiqué ce « crime odieux » et les « violations flagrantes et continues de toutes les lois et normes internationales et humanitaires » commises par l'occupation israélienne.

Al-Issa a souligné la nécessité urgente pour la communauté internationale d'intervenir pour mettre fin à la violence qui fait rage à Gaza.


Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com