barrage sur le nil

Barrage sur le Nil: première approbation pour la proposition de médiation du Soudan
  • En février, Khartoum avait suggéré une médiation par un quartet international comprenant les Nations unies, les Etats-Unis, l'Union africaine et l'Union européenne, une proposition saluée par Le Caire mais rejetée par Addis Abeba
  • Le barrage de la Grande Renaissance éthiopienne (GERD), amené à devenir la plus grande installation hydroélectrique d'Afrique, est depuis son lancement en 2011 source de tensions entre les trois pays
Par AFP ·
Barrage sur le Nil: au Caire, le Premier ministre soudanais appelle à une solution avec l’Éthiopie
  • Lors d’une conférence conjointe avec son homologue égyptien, le Premier ministre soudanais, Abdallah Hamdok, a appelé à une résolution rapide des différends concernant le grand barrage éthiopien de la Renaissance (Gerd)
  • Le Premier ministre égyptien Mostafa Madbouly a déclaré que l'Égypte travaillait en coordination avec le Soudan pour trouver une solution aux désaccords sur le Gerd
Par Arab News ·
Egypte: nous devons parvenir à un accord juridique sur le barrage éthiopien
  • Le président a exprimé le soutien de l’Égypte à tous les efforts déployés pour promouvoir la paix et la stabilité au Soudan
  • M. Farid, chef d’état-major des forces armées égyptiennes, a indiqué que l’Égypte était prête à répondre à toutes les demandes du Soudan dans le domaine militaire, les deux pays étant confrontés à des défis communs
Par Mohammed Abu Zaid ·
Barrage sur le Nil: échec des pourparlers selon Khartoum
  • Les trois pays concernés s'étaient mis d'accord pour tenir de nouvelles discussions dans l'espoir de parvenir à un accord sur la gestion et le remplissage du réservoir du Grand barrage de la Renaissance
  • Le projet lancé en 2011 est destiné à devenir la plus grande installation hydroélectrique d'Afrique
Par AFP ·
Barrage sur le Nil: reprise des négociations entre le Soudan, l'Egypte et l'Ethiopie
  • Les dernierLe Caire, mais aussi Khartoum, en aval du fleuve, souhaitent un accord légalement cos pourparlers, qui se sont tenus par visioconférence début novembre, s'étaient conclus sans avancée, les négociations étant dans l'impasse depuis plusieurs mois
  • Le Caire, mais aussi Khartoum, en aval du fleuve, souhaitent un accord légalement contraignant, notamment sur la gestion du barrage et le remplissage du réservoir.
Par AFP ·
Barrage sur le Nil: Reprise des négociations sur fond de tensions politiques
  • Les  dernières discussions font partie des efforts négociés par l'Afrique du Sud, actuel leader de l'Union africaine
  • Le but est de parvenir à un accord juridiquement contraignant concernant le remplissage et l'exploitation du barrage controversé
Par Mohammed Abu Zaid ·
Barrage sur le Nil: A la veille des négociations, l'Égypte s'ouvre et l'Éthiopie se ferme
  • «Les trois pays ont convenu que chacun présenterait ses points de vue lors de la réunion des ministres»
  • L'équipe de négociation soudanaise a proposé un calendrier précis et une liste d’objectifs clairs pour faire avancer les pourparlers
Par Mohammed Abu Zaid ·
Barrage sur le Nil: début d'une nouvelle session de négociations
  • Les nouvelles discussions interministérielles signent la reprise du dialogue entre les trois pays, au point mort depuis trois mois, sur le projet éthiopien du grand barrage de la Renaissance
  • Le Nil, qui coule sur quelque 6.000 kilomètres, est une source d'approvisionnement en eau et en électricité essentielle pour une dizaine de pays d'Afrique de l'Est
Par AFP ·
L'Ethiopie accuse Trump d'"incitation à la guerre" après ses propos sur le barrage du Nil
  • L'Ethiopie a accusé samedi Donald Trump d'"incitation à la guerre" après les déclarations du président américain à propos du méga-barrage éthiopien sur le Nil
  • "Ils (les Egyptiens) finiront par faire sauter le barrage. Je le dis haut et fort: ils feront sauter ce barrage. Ils doivent faire quelque chose"
Par AFP ·
Barrage sur le Nil: l'Ethiopie dénonce des "menaces belliqueuses" de la part de Trump
  • Le bureau du Premier ministre Abiy Ahmed a défendu dans un communiqué le barrage de Grand Renaissance (Gerd), appelé à devenir le plus grand d'Afrique
  • Ces menaces et affronts à la souveraineté éthiopienne sont mal avisés, improductifs, et en claire violation des lois internationales », dit ce communiqué
Par AFP ·