Yémen: L’attaque d’un vraquier par les Houthis au large d’Aden fait trois morts

Le vraquier True Confidence, battant pavillon de la Barbade, à Ravenne, en Italie, le 10 mars 2022 (Photo, Reuters).
Le vraquier True Confidence, battant pavillon de la Barbade, à Ravenne, en Italie, le 10 mars 2022 (Photo, Reuters).
Des partisans armés des Houthis, à l’arrière d’un pick-up, se rassemblent pour soutenir les frappes des Houthis sur les navires en mer Rouge et dans le golfe d’Aden, à Sanaa, (Photo, Reuters).
Des partisans armés des Houthis, à l’arrière d’un pick-up, se rassemblent pour soutenir les frappes des Houthis sur les navires en mer Rouge et dans le golfe d’Aden, à Sanaa, (Photo, Reuters).
Short Url
Publié le Jeudi 07 mars 2024

Yémen: L’attaque d’un vraquier par les Houthis au large d’Aden fait trois morts

  • Le vraquier True Confidence, battant pavillon de la Barbade, à la dérive avec un incendie à bord
  • Certains membres de l'équipage ont abandonné le navire tandis que d’autres sont portés disparus après l’attaque de missiles

AL-MUKALLA: Trois marins ont été tués mercredi dans une attaque de missiles des Houthis contre un vraquier près du port d’Aden, dans le sud du Yémen, a déclaré l’ambassade britannique à Sanaa.

La milice houthie a attaqué le vraquier True Confidence, battant pavillon de la Barbade, un jour après avoir lancé un barrage de drones et de missiles contre des navires de la marine américaine en mer Rouge.

L’agence United Kingdom Maritime Trade Operations (UKMTO), qui traque les attaques de navires, a indiqué mercredi qu’elle avait reçu une alerte concernant une attaque ayant endommagé un navire commercial à 54 milles nautiques au sud-ouest d’Aden. Elle a invité les navires se trouvant dans la zone à faire preuve de prudence et a mentionné que les forces de la coalition présentes dans la zone fournissaient leur assistance au navire visé.

«Un navire marchand se trouvant à proximité aurait été touché et aurait subi des dommages. Les forces de la coalition apportent leur aide», a déclaré l’UKMTO. 

Un responsable américain a affirmé que le missile avait causé des «dommages importants» au navire True Confidence, battant pavillon de la Barbade et appartenant au Libéria, ajoutant que son «équipage fait état d’au moins deux morts et de six membres d’équipage blessés» qui ont abandonné le navire.

Selon le site web www.marinetraffic.com, qui fournit des données sur les mouvements et la localisation des navires, True Confidence se trouvait dans la région cette semaine, se dirigeant du port chinois de Lianyungang au port de Djeddah en Arabie saoudite.

Depuis novembre, les Houthis se sont emparés d’un navire commercial et ont lancé des centaines de drones, de missiles et de bateaux télécommandés et chargés d’explosifs contre des navires commerciaux et militaires en mer Rouge, dans le détroit de Bab el-Mandeb et dans le golfe d’Aden, obstruant ainsi des couloirs maritimes vitaux pour les navires israéliens.

Les Houthis expliquent que leurs attaques ont pour but de pousser Israël à permettre l’acheminement de la nourriture, de l’eau et d’autres fournitures humanitaires dans la bande de Gaza palestinienne.

L’attaque des Houthis contre le navire s’est produite après que le Commandement central des États-Unis a annoncé mercredi que ses forces avaient abattu mardi un missile balistique antinavire et trois drones tirés par les Houthis depuis des zones qu’ils contrôlent au Yémen sur le navire de la marine USS Carney en mer Rouge. Il a ajouté que ses forces avaient également détruit trois missiles antinavires et trois bateaux télécommandés et chargés d’explosifs sur le terrain au Yémen avant que les Houthis ne les aient lancés.

«L’attaque et le naufrage»

À Sanaa, le porte-parole militaire des Houthis, Yahya Sarea, a déclaré mardi soir que leurs forces navales et de missiles avaient tiré un certain nombre de missiles navals et de drones sur deux contre-torpilleurs de la marine américaine en mer Rouge, affirmant que ces attaques étaient menées en soutien au peuple palestinien et en représailles aux frappes américaines et britanniques sur les régions qu’ils contrôlent au Yémen.

Les Houthis ont ajouté que les États-Unis et le Royaume-Uni avaient lancé mardi cinq attaques contre Al-Jabanah et Ras Issa, dans la province occidentale de Hodeïda.

Samedi, des responsables locaux et des activistes marins ont mis en garde contre une catastrophe écologique imminente en mer Rouge après que le MV Rubymar, un navire battant pavillon bélizien et exploité par le Liban, a coulé avec une cargaison de plus de 21 000 tonnes d’engrais. Le navire avait été gravement endommagé par des missiles tirés par les Houthis le 18 février.

Le capitaine Yeslem Moubarak, vice-président de l’Autorité des affaires maritimes et membre de la commission gouvernementale chargée du naufrage du navire, a indiqué mercredi à Arab News que le navire avait coulé avec à son bord des milliers de tonnes d’engrais, 200 tonnes de mazout et 87 tonnes de diesel, et que les équipes gouvernementales sur le terrain n’avaient trouvé aucune preuve de contamination à proximité du navire ou sur les côtes yéménites.

«Des équipes se sont rendues à plusieurs reprises sur place pour inspecter l’état du navire, et il est devenu évident que la mission de sauvetage dépassait les capacités des gouvernements et qu’il fallait faire appel à une organisation de sauvetage internationale spécialisée», a souligné M. Moubarak.

Les Houthis, qui ont accusé les États-Unis d’exagérer les risques environnementaux du naufrage du navire, ont assuré qu’ils n’autoriseraient pas les secours à s’approcher du navire en perdition tant qu’Israël n’aura pas levé le siège de la bande de Gaza.

L’ambassadeur des États-Unis au Yémen, Steven Fagin, qui a participé mardi à une réunion virtuelle avec la commission du gouvernement yéménite, a condamné les Houthis pour avoir détruit des écosystèmes et perturbé le commerce international en attaquant des navires au large du Yémen.

«L’attaque et le naufrage du MV Rubymar est un nouvel exemple du mépris des Houthis pour la vie des marins et les moyens de subsistance des Yéménites. Ces attaques odieuses des Houthis doivent cesser immédiatement», écrit l’ambassadeur des États-Unis sur la plate-forme X.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Hamdan ben Mohammed nommé vice-Premier ministre lors d'un remaniement ministériel

Le prince héritier de Dubaï, Sheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashed, assiste à la séance d'ouverture du Sommet mondial des gouvernements à Dubaï, le 28 mars 2022. (AFP)
Le prince héritier de Dubaï, Sheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashed, assiste à la séance d'ouverture du Sommet mondial des gouvernements à Dubaï, le 28 mars 2022. (AFP)
Short Url
  • Les Émirats arabes unis ont annoncé un remaniement ministériel qui comprend la nomination du cheikh Hamdan ben Mohammed ben Rachid Al-Maktoum au poste de ministre de la Défense et de vice-Premier ministre
  • Le cheikh Abdullah ben Zayed Al-Nahyan a également été nommé vice-Premier ministre, tout en conservant son rôle de ministre des Affaires étrangères

DUBAÏ : Les Émirats arabes unis ont annoncé un remaniement ministériel qui comprend la nomination du cheikh Hamdan ben Mohammed ben Rachid Al-Maktoum au poste de ministre de la Défense et de vice-Premier ministre, a déclaré dimanche sur X le dirigeant de Dubaï, le cheikh Mohammed ben Rachid Al-Maktoum.

« Le cheikh Hamdan est un dirigeant qui aime son peuple et son peuple l'aime. Nous sommes persuadés qu'il sera un atout majeur pour le gouvernement des Émirats arabes unis et qu'il contribuera grandement à façonner l'avenir du pays », a déclaré le cheikh Mohammed sur X.

Le cheikh Abdullah ben Zayed Al-Nahyan a également été nommé vice-Premier ministre, tout en conservant son rôle de ministre des Affaires étrangères.

D'autres nominations majeures incluent la désignation de Sarah Al-Amiri comme ministre de l'Éducation ; Ahmed Belhoul comme ministre des Sports ; Abdul Rahman Al-Awar comme ministre par intérim de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ; et Alia Al-Mazroui comme ministre d'État de l'Entrepreneuriat.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Les dirigeants saoudiens félicitent le président français à l’occasion du 14 juillet

Short Url

RIYAD: Le roi saoudien Salmane et le prince héritier Mohammed ben Salmane ont félicité le Président de la République française Emmanuel Macron à l'occasion de la fête nationale du 14 juillet, selon l'agence de presse saoudienne (SPA).

#خادم_الحرمين_الشريفين وسمو #ولي_العهد يهنئان رئيس الجمهورية الفرنسية بذكرى اليوم الوطني لبلاده.#واس pic.twitter.com/uWOlfsM8EI

— واس الأخبار الملكية (@spagov) July 14, 2024

 


Le ministère saoudien des Affaires étrangères condamne la poursuite du génocide contre le peuple palestinien

Le ministère des Affaires étrangères d'Arabie saoudite a exprimé samedi la condamnation et la dénonciation dans les termes les plus forts de la "poursuite des massacres génocidaires contre le peuple palestinien". (AFP/File Photo)
Le ministère des Affaires étrangères d'Arabie saoudite a exprimé samedi la condamnation et la dénonciation dans les termes les plus forts de la "poursuite des massacres génocidaires contre le peuple palestinien". (AFP/File Photo)
Short Url
  • L'Arabie saoudite a renouvelé son appel pour un cessez-le-feu immédiat et permanent ainsi que la protection des civils non armés.

RIYAD : Le ministère saoudien des Affaires étrangères a exprimé samedi la condamnation et la dénonciation du Royaume dans les termes les plus forts de la « poursuite des massacres génocidaires contre le peuple palestinien aux mains de la machine de guerre israélienne. »

Le ministère a attiré une attention particulière sur le dernier ciblage des Palestiniens déplacés dans les camps de Khan Younis dans le sud de la bande de Gaza, qui a coûté la vie à 100 personnes.

L'Arabie saoudite a renouvelé son appel pour un cessez-le-feu immédiat et permanent ainsi que la protection des civils non armés dans tous les territoires palestiniens occupés.

Le ministère a également souligné la nécessité d'activer les mécanismes internationaux de responsabilisation concernant les violations persistantes par Israël du droit humanitaire international et des résolutions internationales.

Les Émirats arabes unis et Bahreïn ont condamné et dénoncé dimanche les violations israéliennes continues dans la bande de Gaza, ainsi que le ciblage le plus récent des camps pour personnes déplacées à Khan Younis, dans le sud de Gaza, qui a entraîné de nombreux décès et blessures de dizaines de civils innocents.

Dans des déclarations émises par les deux ministères des Affaires étrangères, ils ont appelé au respect du droit international et du droit humanitaire international concernant la protection des civils et des biens de caractère civil, à un cessez-le-feu immédiat et complet dans la bande de Gaza, et à permettre la livraison sans entrave d'une aide humanitaire à grande échelle directement aux civils palestiniens.

Samedi également, la Ligue islamique mondiale a condamné le massacre de Khan Younis.

Le Secrétaire général de la Ligue, Muhammad bin Abdul Karim Al-Issa, a dénoncé dans un communiqué ce « crime odieux » et les « violations flagrantes et continues de toutes les lois et normes internationales et humanitaires » commises par l'occupation israélienne.

Al-Issa a souligné la nécessité urgente pour la communauté internationale d'intervenir pour mettre fin à la violence qui fait rage à Gaza.


Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com