Les Houthis menacent de lancer de nouvelles attaques «douloureuses» en mer Rouge

Des commandos houthis ouvrent la porte du pont du navire de marchandises Galaxy Leader, en mer Rouge, le 19 novembre 2023. (Reuters)
Des commandos houthis ouvrent la porte du pont du navire de marchandises Galaxy Leader, en mer Rouge, le 19 novembre 2023. (Reuters)
Le Sea Champion, navire de marchandises en vrac battant pavillon grec, est amarré au port d’Aden, au Yémen, après avoir été attaqué par les Houthis en mer Rouge, le 21 février 2024. (Reuters)
Le Sea Champion, navire de marchandises en vrac battant pavillon grec, est amarré au port d’Aden, au Yémen, après avoir été attaqué par les Houthis en mer Rouge, le 21 février 2024. (Reuters)
Short Url
Publié le Mercredi 06 mars 2024

Les Houthis menacent de lancer de nouvelles attaques «douloureuses» en mer Rouge

  • Le groupe soutenu par l’Iran affirme que ses adversaires regretteront leur «allégeance aux États-Unis et à la Grande-Bretagne»
  • Un navire de marchandises appartenant à la Suisse a été endommagé lors de la dernière attaque de missiles

AL-MUKALLA: La milice houthie du Yémen a promis mardi de lancer de nouvelles attaques «douloureuses» contre les États-Unis et le Royaume-Uni, après que le commandement central des États-Unis a confirmé la destruction des missiles du groupe soutenu par l’Iran.

Cette annonce intervient alors que les Houthis ont demandé aux navires internationaux participant à la réparation des câbles internet en mer Rouge d’obtenir leur autorisation afin d’éviter d’être pris pour cible.

S’adressant à des officiers militaires dans la ville de Hodeïda, sur la mer Rouge, le ministre de la Défense des Houthis, Mohammed Nasser al-Atefi, a annoncé que le groupe lancerait de nouveaux assauts contre des navires américains et britanniques puisque les deux pays continuent à bombarder le Yémen.

«Les forces navales yéménites surveillent de près tous les mouvements en mer Rouge et en mer d’Arabie et nos réponses appropriées feront regretter à toute personne impliquée dans de telles opérations son allégeance aux États-Unis et à la Grande-Bretagne», a déclaré M. Al-Atefi.

Cet avertissement a été lancé après que le commandement central des États-Unis a annoncé que deux missiles de croisière antinavires avaient été détruits lundi soir dans les régions du Yémen contrôlées par les Houthis et que le groupe avait tiré trois missiles balistiques sur des navires commerciaux et militaires en mer Rouge.

L’un des missiles, lancé lundi après-midi, a touché et endommagé le navire de marchandises MSC SKY II, battant pavillon libérien et appartenant à la Suisse. L’incident n’a fait aucun blessé et le navire n’a pas demandé d’assistance, indique l’armée américaine dans un communiqué.

Selon les Houthis, le navire appartient à Israël et a été pris pour cible en guise de soutien au peuple palestinien et en réponse aux frappes américaines et britanniques sur le Yémen.

Le groupe a précisé que les États-Unis et le Royaume-Uni avaient mené trois frappes lundi dans la région de Baqoum, dans la province septentrionale de Saada.

Le ministre houthi des Télécommunications, Misfer al-Numair, a déclaré que son ministère avait demandé aux navires internationaux participant à la réparation des câbles internet sous-marins endommagés dans la mer Rouge d’obtenir l’autorisation de son gouvernement.

Il a nié les accusations selon lesquelles les Houthis auraient saboté les câbles afin d’exercer une pression sur les pays pour qu’ils se conforment à leurs exigences, a rapporté l’agence de presse officielle du groupe.

Selon des analystes, les Houthis pourraient utiliser les câbles internet comme outil de négociation pour obtenir des concessions de leurs adversaires, tant au Yémen que dans d'autres pays.

«Il n’est pas improbable que les Houthis menacent les câbles internet pour punir la communauté internationale ou obtenir des concessions», a expliqué à Arab News Nadwa al-Dawsari, chercheuse associée au Middle East Institute à Washington.

Le groupe pourrait chercher à profiter des perturbations régionales et internationales pour tenter de parvenir à un règlement politique afin de mettre fin à la guerre au Yémen, a-t-elle ajouté.

«Les Houthis sont confiants. Ils n’ont jamais eu à répondre de leurs violations, y compris de leurs attaques en mer Rouge.»

Elisabeth Kendall, spécialiste du Moyen-Orient et directrice du Girton College de l’université de Cambridge, a souligné que les Houthis cherchaient à obtenir du pouvoir et des avantages financiers en obligeant les sociétés internet étrangères à coopérer avec eux avant d’entrer en mer Rouge.

«Les Houthis recherchent la légitimité, et la délivrance de permis les aide à se positionner en tant qu’autorité reconnue en mer Rouge», a-t-elle ajouté.

«En ce qui concerne le pouvoir, il permet aux Houthis de conclure des accords et peut-être de cibler de manière de manière plus sélective. Les Houthis y verront également une nouvelle source de revenus potentiellement lucrative. Cela permet de compenser leur incapacité, jusqu’à présent, à s’emparer des principales régions productrices de pétrole et de gaz du Yémen, à savoir Marib, Chabwa et Hadramaout.»

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Hamdan ben Mohammed nommé vice-Premier ministre lors d'un remaniement ministériel

Le prince héritier de Dubaï, Sheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashed, assiste à la séance d'ouverture du Sommet mondial des gouvernements à Dubaï, le 28 mars 2022. (AFP)
Le prince héritier de Dubaï, Sheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashed, assiste à la séance d'ouverture du Sommet mondial des gouvernements à Dubaï, le 28 mars 2022. (AFP)
Short Url
  • Les Émirats arabes unis ont annoncé un remaniement ministériel qui comprend la nomination du cheikh Hamdan ben Mohammed ben Rachid Al-Maktoum au poste de ministre de la Défense et de vice-Premier ministre
  • Le cheikh Abdullah ben Zayed Al-Nahyan a également été nommé vice-Premier ministre, tout en conservant son rôle de ministre des Affaires étrangères

DUBAÏ : Les Émirats arabes unis ont annoncé un remaniement ministériel qui comprend la nomination du cheikh Hamdan ben Mohammed ben Rachid Al-Maktoum au poste de ministre de la Défense et de vice-Premier ministre, a déclaré dimanche sur X le dirigeant de Dubaï, le cheikh Mohammed ben Rachid Al-Maktoum.

« Le cheikh Hamdan est un dirigeant qui aime son peuple et son peuple l'aime. Nous sommes persuadés qu'il sera un atout majeur pour le gouvernement des Émirats arabes unis et qu'il contribuera grandement à façonner l'avenir du pays », a déclaré le cheikh Mohammed sur X.

Le cheikh Abdullah ben Zayed Al-Nahyan a également été nommé vice-Premier ministre, tout en conservant son rôle de ministre des Affaires étrangères.

D'autres nominations majeures incluent la désignation de Sarah Al-Amiri comme ministre de l'Éducation ; Ahmed Belhoul comme ministre des Sports ; Abdul Rahman Al-Awar comme ministre par intérim de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ; et Alia Al-Mazroui comme ministre d'État de l'Entrepreneuriat.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Les dirigeants saoudiens félicitent le président français à l’occasion du 14 juillet

Short Url

RIYAD: Le roi saoudien Salmane et le prince héritier Mohammed ben Salmane ont félicité le Président de la République française Emmanuel Macron à l'occasion de la fête nationale du 14 juillet, selon l'agence de presse saoudienne (SPA).

#خادم_الحرمين_الشريفين وسمو #ولي_العهد يهنئان رئيس الجمهورية الفرنسية بذكرى اليوم الوطني لبلاده.#واس pic.twitter.com/uWOlfsM8EI

— واس الأخبار الملكية (@spagov) July 14, 2024

 


Le ministère saoudien des Affaires étrangères condamne la poursuite du génocide contre le peuple palestinien

Le ministère des Affaires étrangères d'Arabie saoudite a exprimé samedi la condamnation et la dénonciation dans les termes les plus forts de la "poursuite des massacres génocidaires contre le peuple palestinien". (AFP/File Photo)
Le ministère des Affaires étrangères d'Arabie saoudite a exprimé samedi la condamnation et la dénonciation dans les termes les plus forts de la "poursuite des massacres génocidaires contre le peuple palestinien". (AFP/File Photo)
Short Url
  • L'Arabie saoudite a renouvelé son appel pour un cessez-le-feu immédiat et permanent ainsi que la protection des civils non armés.

RIYAD : Le ministère saoudien des Affaires étrangères a exprimé samedi la condamnation et la dénonciation du Royaume dans les termes les plus forts de la « poursuite des massacres génocidaires contre le peuple palestinien aux mains de la machine de guerre israélienne. »

Le ministère a attiré une attention particulière sur le dernier ciblage des Palestiniens déplacés dans les camps de Khan Younis dans le sud de la bande de Gaza, qui a coûté la vie à 100 personnes.

L'Arabie saoudite a renouvelé son appel pour un cessez-le-feu immédiat et permanent ainsi que la protection des civils non armés dans tous les territoires palestiniens occupés.

Le ministère a également souligné la nécessité d'activer les mécanismes internationaux de responsabilisation concernant les violations persistantes par Israël du droit humanitaire international et des résolutions internationales.

Les Émirats arabes unis et Bahreïn ont condamné et dénoncé dimanche les violations israéliennes continues dans la bande de Gaza, ainsi que le ciblage le plus récent des camps pour personnes déplacées à Khan Younis, dans le sud de Gaza, qui a entraîné de nombreux décès et blessures de dizaines de civils innocents.

Dans des déclarations émises par les deux ministères des Affaires étrangères, ils ont appelé au respect du droit international et du droit humanitaire international concernant la protection des civils et des biens de caractère civil, à un cessez-le-feu immédiat et complet dans la bande de Gaza, et à permettre la livraison sans entrave d'une aide humanitaire à grande échelle directement aux civils palestiniens.

Samedi également, la Ligue islamique mondiale a condamné le massacre de Khan Younis.

Le Secrétaire général de la Ligue, Muhammad bin Abdul Karim Al-Issa, a dénoncé dans un communiqué ce « crime odieux » et les « violations flagrantes et continues de toutes les lois et normes internationales et humanitaires » commises par l'occupation israélienne.

Al-Issa a souligné la nécessité urgente pour la communauté internationale d'intervenir pour mettre fin à la violence qui fait rage à Gaza.


Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com