Nike quitte définitivement le marché russe et ne rouvrira pas ses magasins

Le groupe n'a pas donné de détails supplémentaires sur les motifs de cette décision, se contentant d'indiquer que «ces derniers temps, Nike ne peut garantir la livraison des marchandises aux acheteurs russes». (Photo, AFP)
Le groupe n'a pas donné de détails supplémentaires sur les motifs de cette décision, se contentant d'indiquer que «ces derniers temps, Nike ne peut garantir la livraison des marchandises aux acheteurs russes». (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Jeudi 23 juin 2022

Nike quitte définitivement le marché russe et ne rouvrira pas ses magasins

Le groupe n'a pas donné de détails supplémentaires sur les motifs de cette décision, se contentant d'indiquer que «ces derniers temps, Nike ne peut garantir la livraison des marchandises aux acheteurs russes». (Photo, AFP)
  • Après McDonald's ou Ikea, il s'agit d'une énième marque occidentale emblématique qui quitte le marché russe, après s'y être ruée à la fin de l'Union soviétique
  • Nike explique que des commandes ont été annulées en conséquence et seraient remboursées

MOSCOU: L'équipementier sportif américain Nike a annoncé jeudi quitter définitivement le marché russe et ne pas avoir l'intention de rouvrir ses magasins, fermés d'abord temporairement dans la foulée des sanctions contre Moscou pour son offensive en Ukraine. 

« Nike Inc. a décidé de quitter le marché russe. Par conséquent, Nike.com et l'application mobile Nike ne seront plus disponibles dans cette région. Les magasins Nike ont récemment fermé temporairement et ne rouvriront pas », a indiqué le groupe dans un message sur son site russe. 

Après McDonald's ou Ikea, il s'agit d'une énième marque occidentale emblématique qui quitte le marché russe, après s'y être ruée à la fin de l'Union soviétique. 

Le groupe n'a pas donné de détails supplémentaires sur les motifs de cette décision, se contentant d'indiquer que « ces derniers temps, Nike ne peut garantir la livraison des marchandises aux acheteurs russes ». 

Nike explique que des commandes ont été annulées en conséquence et seraient remboursées. 

Début mars, quelques jours après l'entrée des troupes russes en Ukraine, Nike avait annoncé la fermeture temporaire de toutes ses succursales gérées directement en Russie, soit 116 magasins. 

Le 25 mai, le groupe avait annoncé la suspension de ses ventes dans des magasins partenaires en Russie et l'interruption de toutes ses collaborations avec des détaillants dans le pays, tout en indiquant continuer de payer ses employés. 

Les autorités russes ont répondu agressivement à ces annonces en cascade, mettant les groupes étrangers en garde s'ils s'avisaient de quitter le pays à la hâte sans respecter le droit du travail, à coups de menaces à peine voilées de nationalisation de leurs actifs. 

Les restaurants McDonald's ont été rachetés par un investisseur russe. Ce dernier a commencé en juin à y relancer une chaîne de fast-food, sous de nouvelles couleurs avec un nouveau nom. 

A Moscou, des abribus ont été ornés d'affiches anti-suédoises, affirmant « Nous (les Russes, ndlr) sommes contre le nazisme, ils (les Suédois, ndlr) sont pour ». Ces affiches épinglent entre autres le fondateur de la chaîne de meubles Ikea, Ingvar Kamprad, pour des propos présentés comme pro-nazis. 

Sur les réseaux sociaux et dans les médias, des Russes ont aussi appelé à boycotter les produits de grandes marques occidentales ayant suspendu leurs activités dans le pays, comme Apple ou Chanel. 


Vent d'optimisme sur les marchés boursiers

Le logo de l'euro est vu devant la Banque centrale européenne (BCE) à Francfort-sur-le-Main, dans l'ouest de l'Allemagne, sur cette photo d'archives du 7 février 2013. (AFP)
Le logo de l'euro est vu devant la Banque centrale européenne (BCE) à Francfort-sur-le-Main, dans l'ouest de l'Allemagne, sur cette photo d'archives du 7 février 2013. (AFP)
Short Url
  • Les places boursières européennes ont commencé la semaine du bon pied
  • L'euro montait de 0,18% à 1,0571 dollar. Et la livre sterling s'adjugeait 0,25% à 1,2298 dollar

PARIS : Les marchés boursiers bénéficiaient d'un regain d'optimisme des investisseurs lundi, ces derniers espérant voir l'inflation arriver à un pic prochainement et des hausses de taux moindres.

Les places boursières européennes ont commencé la semaine du bon pied. Paris prenait 0,63%, Londres 0,64%, Milan 0,82%, et la Bourse de Francfort, restée en retrait vendredi, rattrapait son retard et gagnait 1,08% vers 07H25 GMT.


Un forum italo-saoudien explore les possibilités de stimuler le commerce bilatéral

Le ministère saoudien de l'Investissement accueillera lundi une délégation d'affaires italienne de haut niveau dirigée par le ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Luigi Di Maio.
Le ministère saoudien de l'Investissement accueillera lundi une délégation d'affaires italienne de haut niveau dirigée par le ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Luigi Di Maio.
Short Url
  • Le forum d'investissement italo-saoudien a pour but d'explorer des opportunités d'investissement mutuellement bénéfiques pour les deux pays
  • Il portera principalement sur la finance, les infrastructures et la mobilité, le tourisme et la culture, ainsi que les énergies renouvelables

RIYAD: Le ministère saoudien de l'Investissement accueillera lundi une délégation d'affaires italienne de haut niveau dirigée par le ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Luigi Di Maio.

Ayant pour but d'explorer des opportunités d'investissement mutuellement bénéfiques, le forum d'investissement italo-saoudien recevra une série de représentants du secteur privé provenant des deux pays, selon un communiqué.

Il portera principalement sur la finance, les infrastructures et la mobilité, le tourisme et la culture, ainsi que les énergies renouvelables.

Il s'achèvera par des réunions d'affaires bilatérales et servira de plateforme aux investisseurs italiens pour découvrir les services de soutien offerts par Invest Saudi, la plateforme de promotion des investissements du Royaume.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

 


Ryanair minimise l'impact du mouvement de grève des hôtesses et stewards

En Europe, l'aéroport de Charleroi en Belgique a été le plus touché avec 44 vols aller-retour annulés (Photo, AFP).
En Europe, l'aéroport de Charleroi en Belgique a été le plus touché avec 44 vols aller-retour annulés (Photo, AFP).
Short Url
  • Plusieurs syndicats d'hôtesses de l'air et de stewards avaient appelé à cesser le travail à partir de vendredi
  • Une autre grève de trois jours est prévue chez Ryanair en Espagne du 30 juin au 2 juillet prochain

PARIS: A l'issue d'un weekend de grève dans plusieurs pays européens, la compagnie low-cost Ryanair a relevé "des perturbations mineures" sur son programme de vol et rejeté la responsabilité des annulations sur des évènements extérieurs, contredisant la version des syndicats.

"Moins de 2% des 9.000 vols de Ryanair opérant ce weekend (24/25/26 juin) ont été affectés par des grèves mineures et peu soutenues des équipages", a écrit la compagnie dans un communiqué.

Plusieurs syndicats d'hôtesses de l'air et de stewards avaient appelé à cesser le travail à partir de vendredi et pour plusieurs jours, en Espagne, au Portugal et en Belgique. En Italie et en France, la grève a débuté samedi.

La compagnie irlandaise a attribué l'annulation d'un certain nombre vols "en provenance de l’Espagne, de l’Italie, du Royaume-Uni et de la France" à une grève au centre de contrôle aérien (ATC) de Marseille ainsi qu'à des orages dans le sud de l'Europe.

Une affirmation contestée par les syndicats de personnels navigants commerciaux (PNC) comme le SNPNC en France. Samedi, 36 vols sur 80 exploités par Ryanair ont été annulés en raison du mouvement de grève, selon le syndicat.

Dimanche, Damien Mourgues, le délégué syndical du SNPNC, chiffrait le nombre d'annulation à quatre à Bordeaux, onze à Marseille et une à Beauvais.

En Espagne, 75 vols ont été annulés samedi à Madrid, Barcelone, Palma, Ibiza, Santiago et Gerone, selon le syndicat USO (Union Sindical Obrera). Dimanche, 42 vols ont été annulés et une soixantaine ont connu des retards, selon la même source.

En Europe, l'aéroport de Charleroi en Belgique a été le plus touché avec 44 vols aller-retour annulés samedi mais aucun dimanche, selon le site de Ryanair Scorebuddy.

"Tous les passagers dont les vols ont été perturbés par des retards/grèves ATC ou des perturbations météorologiques ont été informés", a indiqué la compagnie sans préciser si elle mettait en place une procédure de remboursement.

Une autre grève de trois jours est prévue chez Ryanair en Espagne du 30 juin au 2 juillet prochain.